Participer

NOS BESOINS POUR CONTINUER

ENTREPRISES & COMPÉTENCES

Des entreprises et des compétences en énergies renouvelables et bâtiment:
Nous avons besoin de savoirs complémentaires, notamment dans tout ce qui concerne le bâtiment les encadrements de fenêtre, les fermetures, la protection du bois…
Par ailleurs endroits où nous intervenons ne sont pas reliés à l’électricité de ville et nécessitent pour fonctionner des installations en énergies renouvelables, des astuces pour conserver les aliments…

BÉNÉVOLAT

Tombouctou Héritage nécessite l’apport de bénévoles dans le milieu de la communication. Différents événements culturels sont organisés tout au long de l’année pour donner de la visibilité au projet. Des levées de fonds sont également nécessaires ainsi que de la collecte d’objets divers à envoyer sur place.

Si la situation géopolitique se stabilise au Mali différent camps chantiers sont également prévus pour réhabiliter le dispensaire de Banco et mettre à profit la consommation énergétique de l’ensemble des bâtiments. Une douzaine de volontaires seront envoyés sur place dans des périodes déterminées.

FINANCEMENT

Des financements pour achat de terrain, forage, clôture, semences…
La suite du projet, notamment le volet de ferme agroécologique, nécessite un financement participatif et collectif. Il permettra dans un premier temps de mettre en place un centre de médecine traditionnelle puis d’acheter un terrain de 3 ha pour permettre une culture en agroforesterie.

Par ailleurs, Tombouctou Héritage est éligible à la loi Coluche et permet donc des déductions fiscales conséquentes pour ceux qui décideraient de nous suivre.

FAIRE UN DON

Pourquoi le Mali?

Tombouctou héritage est un partage de bonnes pratiques autour de valeurs profondes : la paix, la bienséance, la famille. Il constitue une traversée entre deux continents qui se cherchent, d’où le nom du spectacle mis en scène par Karine Dufaut dans le cadre du projet.

D’un côté un pays, symbole de réussite matérielle mais en quête de paix sociale et de sens, de l’autre, un pays tenu par ses valeurs morales profondes qui fédèrent la société mais attiré par un mode de consommation qui le dépasse.

Pour avoir mis en place un projet similaire pendant des années au Burkina Faso, je crois profondément en cette rencontre. Je crois qu’elle est porteuse d’avenir, d’espoir et qu’elle est bénéfique pour tous ceux qui participeront tout simplement.