L’Artemisia et le coronavirus

Depuis la récente annonce des essais à la chloroquine pour soigner le coronavirus du Professeur Raoult, la Maison Artemisia et nous-mêmes avons reçu beaucoup de questions concernant les effets de l’artemisia sur le coronavirus.

Voici la déclaration de la fondatrice de la Maison Artemisia France, Lucile Cornet-Vernet, sur le sujet avec un article et une vidéo à l’appui :

“Après avoir publié dans Nature un plaidoyer pour les plantes médicinales (lien vers l’article) qui ont aidées à lutter contre le COVID-19, des médecins chinois partagent leur expérience documentée avec des experts américains lors d’une conférence (vidéo ci-contre).
Et dans ces plantes il y a… l’artemisia annua !”

Lucile Cornet-Vernet.

Des experts chinois partagent les prescriptions de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) :

Le RWANDA vers le lancement d’essais cliniques :

Aujourd’hui on trouve de l’artemisia annua dans de nombreux pays et si son effet s’avère concluant sur le coronavirus cela permettra d’accompagner au mieux une crise sanitaire d’envergure là où les systèmes de soin sont les plus précaires.

Plus d’informations sur la page dédiée à la Maison de l’Artemisia Mali dans notre volet santé :

Suivez l’actualité de la Maison de l’Artemisia Mali sur les réseaux sociaux !

Exposition Tombouctou Heritage

À travers une belle installation dans l’agence Chasseurs d’influences de Nelly Sitbon dont elle seule a le secret, retrouvez les portraits de l’équipe par le photographe Frank G.Alonso du 13 janvier au 21 février.

Nous vous invitons le 31 janvier à 19h autour d’un apéritif sur place à découvrir notre projet d’utilité publique pour 2020.

Bienvenus !

Financement participatif

PRÉSENTATION DU PROJET

L’objectif de ce financement participatif est de fonder un centre de médecine par les plantes, pour guérir les populations du paludisme grâce à la plante artemisia. Nous avons besoin pour mener à bien ce projet de 25000€ répartis comme expliqué dans le schéma ci-dessous.

ORIGINE DU PROJET

Tombouctou Héritage est un projet lancé par Maguelone Gilbert-Vidal en 2016 et financé grâce à la vente de son café restaurant lyonnais, l’Antre-Autre. Un siège social et un jardin médicinal ont déjà été construits grâce aux fonds propres de la fondatrice et de différents donateurs privés qui se sont mobilisés pour financer des installations complémentaires et l’entretien des équipements existants.

Le projet doit son nom à la ville lumière du Mali, détruite par les djihadistes en 2012 et toujours fortement menacée, alors qu’elle était une capitale de médecine et de sciences humaines et sociales.

Il s’agit d’un projet global qui place la santé au cœur de son action à travers la création d’une ferme agro-écologique, de la réhabilitation d’un dispensaire dans la même zone, avec priorité aux plantes médicinales, notamment l’artemisia et de la mise en place d’un espace de formation en rapport avec les actions menées.

MAISON ARTEMISIA MALI

En janvier 2019 suite à la belle rencontre de Maguelone avec Lucile Cornet-Vernet, fondatrice de la Maison Artemisia France, Tombouctou Héritage se lance avec succès dans la culture de l’artemisia. En juin 2019, une première récolte de 90kg voit le jour sur une zone de 16 villages desservant 24000 habitants environ.

Devant les guérisons effectives des populations, un champ de 900m2 nous est offert par le dispensaire local pour permettre la construction d’un centre de médecine par les plantes adapté aux conditions élémentaires du projet.

Production de la tisane d’artemisia :

Aujourd’hui nous ne pouvons pas produire de la tisane d’artemisia de façon qualitative et quantitative sans les bâtiments dont nous recherchons les financements. Il s’agit de deux bâtiments avec trois salles chacun comprenant un bâtiment technique (permettant de faire les opérations de séchagebroyageensachage…) et une salle d’accueil du public (comprenant la salle de réunion, le bâtiment administratif, le bureau d’accueil). Des toilettes, une clôture et un portail sont également nécessaires.

Répartition du budget :

NOTRE ÉQUIPE

Voici notre équipe en France et au Mali :
MAGUELONE GILBERT-VIDAL : Avec un parcours hétéroclite dans le monde de l’entreprise alternative et des associations, Maguelone a fondé Tombouctou Héritage en vendant son restaurant lyonnais.
KARINE DUFAUT : Comédienne et metteuse en scène, Karine a monté deux pièces de théâtre en faveur du projet. Elle s’occupe également de la dimension logistique.
THIBAULT MUSA : Webmaster du site, Thibault crée des outils de communication ingénieux et intervient également sur la logistique d’organisation d’événements culturels en lien avec le projet.
GUILLAUME MOITON : Vidéaste et réalisateur, Guillaume a créé les différents court-métrages qui présentent le projet au Mali et en France.
VÉRONIQUE BILLIOUD : Graphiste de Tombouctou héritage, Véronique définit la charte avec Thibault et réalise les différentes affiches des spectacles en lien avec le projet.
IBRAHIM KONE : Chef de projet Mali, Ibrahim a dirigé les travaux de construction et d’aménagement du siège social. Il a également mis en place le projet Artemisia Banco avec les différents acteurs locaux et formé les équipes sur place.
AMADOU KEITA : Assistant technique, spécialisé en plantes médicinales et en travaux manuels de toutes sortes, Amadou dirige actuellement les formations de formateurs Artemisia Banco.
GAOUSSOU KONE: Appui artemisia, vivant entre la France et le Mali, Gaoussou est le relai entre l’équipe malienne et l’équipe française.
SOULEYMANE KONE : Assistant technique, habitué aux travaux champêtres, Souleymane est investi dans la culture de l’artemisia.
JEREMIE HERCBERG : Patron du restaurant la Monstrueuse à Lyon, Jérémie soutient le projet en accueillant les réunions et expositions du projet qui le mettent en lumière.

Un grand merci à Delphine Chauvin pour les croquis qu’elle a réalisés spécialement pour illustrer nos bâtiments et notre travail technique !

LE MOT DE LA FIN

Aujourd’hui après avoir conduit avec succès une partie du projet, nous avons besoin de vous pour réussir à développer une filière professionnelle et dans le respect des normes de la charte des Maisons Artemisia qui garantissent une production saine et écologique. Le paludisme est la troisième pandémie la plus importante au monde et pouvoir fournir un médicament naturel, accessible à tous et sans effet secondaire est une véritable opportunité. C’est aussi le symbole fort qu’un autre monde est possible et qu’il est à notre portée.

Liens externes :

Site internet de Tombouctou Héritage : www.tombouctou-heritage.org.
Facebook : www.facebook.com/tombouctouheritage
Site internet de la Maison Artemisia : www.maison-artemisia.org
Facebook : www.facebook.com/La-Maison-de-lArtemisia
Pour toute question, nous restons à votre disposition : tombouctou.heritage@gmail.com

FORMULAIRE DE DONATION

Propulsé par HelloAsso

À la rencontre de Tombouctou Héritage

A la fois héritage des valeurs de lumière de la ville de Tombouctou et projet de santé et d’agro-écologie axé sur la culture de l’artemisia au Mali, Tombouctou Héritage est une démarche de droiture et d’ouverture qui s’épanouit dans l’action concrète. C’est aussi une communauté, diversifiée et engagée, qui souhaite partager cette philosophie à l’occasion d’un événement spécial : À la rencontre de Tombouctou Héritage.

Une série d’événements artistiques qui se dérouleront du 29 novembre au 21 décembre à la Maison des Étudiants de la métropole de Lyon. Au programme, le photographe cubain Frank G. Alonso, qui a réalisé pour l’occasion une série de portraits noir et blanc des membres de l’équipe mais aussi de nombreux temps forts, avec des spectacles, des ateliers artistiques et des rencontres.

L’exposition débutera le 29 novembre de 18h à 22h avec une belle soirée d’ouverture.

L’équipe ouvrira la soirée avec une prise de parole, suivie de la projection du « Time To Be » de Maguelone Gilbert-Vidal, proposé par U-MAN.

Consacré à Maguelone fondatrice de Tombouctou Héritage, ce podcast vidéo est un témoignage dans le cadre du projet U-MAN, un média humanitaire proposé par Pierre-Alain Gourion. Cet ancien avocat aujourd’hui producteur d’émissions de radio animera par la suite un temps de partage citoyen.

Expo photo en présence du photographe Frank G. Alonzo.

L’occasion de découvrir le travail de Frank, qui alterne flou et lumière pour créer une véritable expression cinématographique de la photographie. Au-delà de la dimension esthétique de cette ligne travaillée par le noir et blanc, c’est la dimension humaine que le photographe a voulu mettre en avant pour cette exposition : les portraits des membres de Tombouctou Héritage se dévoilent dans leur simple humanité pour signifier que tout un chacun possède en lui le pouvoir de changer les choses qui l’entourent.

Le 30 novembre de 9h30 à 12h30, Karine Dufaut animera un atelier de théâtre.

Cette comédienne et metteuse en scène a conquis les compagnies et théâtres lyonnais, comme celle de la Goutte à la Croix Rousse, le collectif du Théâtre Debout ou encore la Compagnie du Vers Sot à Villeurbanne, sans parler des spectacles qu’elle a créés et mis en scène, dont deux en faveur de Tombouctou Héritage. Une professionnelle, doublée d’une personnalité vivante, qui proposera une découverte du théâtre et de ses outils pour intégrer un personnage, une situation. Amateurs et aguerris sont les bienvenus !

Une projection du film Malaria Business est prévue le même jour à 19h30.

Afin de comprendre les enjeux sanitaires et de pouvoir autour de l’artemisia, une plante qui guérit le paludisme. Ayant depuis longtemps éradiqué la maladie en Chine, elle pourrait en faire autant en Afrique aujourd’hui. Pourtant, elle est sur la sellette des laboratoires pharmaceutiques, avec laquelle ils sont directement en concurrence. Dans son documentaire, Bernard Crutzen met en évidence le travail remarquable des chercheurs du monde entier qui se battent pour la reconnaissance et la diffusion de l’artemisia dans les zones où le paludisme décime encore les populations…

Présentation du travail de la maison de l’artémisia. Disséminées dans de nombreux pays grâce à la volonté de sa fondatrice, Lucile Cornet-Vernet et de tous ceux qui l’accompagnent, les maisons de l’artemisia permettent concrètement d’éradiquer le paludisme grâce à la culture de l’artemisia mais aussi en s’appuyant sur des recherches scientifiques qu’elle soutient et favorise.

Les 3, 10 et 17 décembre de 18h30 à 20h, ateliers choral animés par l’artiste Buridane.

On ne présente plus la chanteuse Buridane à Lyon. La poésie ciselée avec laquelle elle manie le verbe comme une épée de cristal et la puissance scénique dont elle fait montre, ont touché également le public du festival Off d’Avignon et des Francofolies de La Rochelle cet été. Elle nous a fait la joie de concevoir une chanson en français et en bambara, une des langues maternelles du Mali, en l’honneur de Tombouctou Héritage : Ni ka li fa allah ma. C’est sur cette chanson, que l’on peut joliment traduire « Je te prête à Dieu », que se baseront les trois ateliers de chant, pour une restitution le 18 décembre lors de la soirée de clôture. Inscriptions ouvertes à tou·s·tes ici ci-desssous.

Attention, pour cet atelier, il est nécessaire de pouvoir être présent·e aux trois répétitions et à la prestation finale.

Le 13 décembre à 20h, représentation du spectacle Marcel et Marie.

Pierre, architecte, est sur le point de créer une nouvelle boîte “Smart Bat” avec Marcel, électricien. Lors d’un dîner, Marcel rencontre la femme de Pierre, son amour de jeunesse… 30 ans plus tôt…
Entre troubles et émotions, le spectacle Marcel et Marie aborde avec pudeur les questions de l’engagement et de la fidélité. Une pièce écrite et mise en scène par Karine Dufaut, avec Bernard Jadot, Fatah Boudia, Isabelle Loubat et Michèle Fayard.

Pour terminer en beauté ce joli mois de rencontres, la MDE vous accueille à partir de 18h pour une soirée de clôture.

19h, le spectacle La Traversée :

Une pièce écrite spécialement en faveur de Tombouctou Héritage par Jacques Chambon, sur une idée originale de Karine Dufaut. Jacques Chambon, connu pour son rôle de Merlin dans la série Kaamelott, ses nombreux rôles au théâtre et ses créations en tant qu’auteur, signe ici une pièce touchante : l’histoire de Anne, 60 ans, bénévole dans une association qui vient en aide aux gens de la rue, et Issa, 35 ans, qui a laissé les siens pour traverser la mer et rejoindre l’Europe. Tous deux vont s’apprivoiser, se reconnaitre dans leur humanité et leur exil. Et s’apercevoir que le plus déraciné des deux n’est pas forcément le dernier arrivé. Avec Brigitte Chambon-Jouffre dans le rôle de Anne, et Amadou Keita, membre de Tombouctou Héritage depuis le Mali, qui prête sa voix à Issa.

20h30, la chorale de Buridane

La chanteuse livrera son interprétation de la chanson Ni Ka li fa allah ma, écrite en faveur de Tombouctou Héritage. Chacun et chacune sera ensuite invité·e à échanger autour d’un verre. Pour celles et ceux qui ont vibré à la rencontre de Tombouctou Héritage, Thibault Musa, fidèle webmaster de l’équipe, vous accueillera au sein de son happening photographique. Cet ancien militaire, spécialiste de la communication institutionnelle et créative, propose de tirer votre portrait sur fond d’images prises au Mali. Une manière de s’insérer métaphoriquement dans le paysage de Tombouctou Héritage, ouvert à toutes les personnes qui souhaitent s’engager dans l’action. Les portraiturés seront invités à laisser leurs contacts pour faire partie d’une exposition sur le site et la page facebook du projet, et éventuellement suivre les avancées de Tombouctou Héritage !

Enfin, La Monstrueuse à Saint-Paul.

Restaurant incontournable de la ville de Lyon pour la saveur de la cuisine proposée et l’atypisme du lieu, la monstrueuse accueillera l’exposition de Frank G.Alonso dans des plus petits formats en écho de celle présentée à la maison des étudiants.

Nous vous attendons nombreux·ses pour cet événement spécial qui constitue pour nous
l’occasion de partager nos actions, notre philosophie, mais aussi d’interagir avec un large public. Au plaisir de vous y rencontrer !

Entrée gratuite et participation libre en faveur du projet Tombouctou Héritage.

L’argent récolté ira à l’association. De nombreux travaux restent à financer au Mali, comme la réhabilitation d’un dispensaire où la construction de bâtiments techniques pour le broyage et l’ensachage de l’artemisia à destination des populations locales. Une levée de fonds est organisée en parallèle de l’événement par Maud Lussan, membre active de l’équipe. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page facebook de Tombouctou Héritage : page Facebook ou sur le site internet, où de nouvelles informations seront bientôt communiquées.

Par Louise Reymond.

Maison Artemisia Mali

DES PARTENARIATS À L’ORIGINE DE LA MAISON ARTEMISIA MALI

DÉCEMBRE 2018

Alors que je m’apprête à faire un voyage d’étude de terrain au Mali avec la première équipe française de Tombouctou héritage, je fais la connaissance du docteur Lucile Cornet-Vernet et je découvre l’artemisia.

Elle me parle rapidement des vertus de la plante qui guérit le paludisme et de son combat pour la propager dans tous les pays atteints par ce fléau. Elle me tend un sachet de graines, un petit sachet et elle me dit : « Voilà des graines pour le Mali, fais-y attention, il y a plusieurs hectares dans le sachet… ».

JANVIER 2019

J’arrive à Bamako, je fais la rencontre de différents partenaires potentiels pour la mise en place d’une ferme agro-écologique mais aussi pour pouvoir commencer la culture de l’artemisia.

Sur ma route je découvre un dispensaire en mauvais état avec une équipe médicale de bénévoles extrêmement motivée et présente malgré le peu de moyens et qui s’astreignent à gérer « toutes les situations » pour reprendre leurs mots.

Quand je leur parle d’artemisia, ils sont emballés pour nous suivre dans le projet et nous proposent de nous mettre à disposition les terrains du dispensaire pour nos plantations. Dans le même temps je rencontre le docteur Gamby, une femme de valeur, entomologiste de formation, qui dirige l’IER (l’institut d’études rurales) et qui met ses connaissances et celles de son équipe à notre disposition.

Le dispensaire de Banco est implanté sur une zone qui dessert 16 villages. Les chefs du village adhèrent eux aussi à notre projet.

C’est cette synergie exceptionnelle qui sera à l’origine du volet santé-artemisia de Tombouctou héritage

ÉTAPE APRÈS ÉTAPE

Février 2019

Nous laissons nos graines au docteur Gamby et à son équipe pour qu’elles soient mises en pépinières

12 mars 2019

50 pieds et 25 doses de tisanes curatives distribués par l’IER

Notre équipe malienne référente dirigée par Ibrahim Kone, avec en appui Souleymane Kone et Amadou Keita, encadre la coordination générale des différents acteurs, élabore un suivi de formations avec l’IER et déploie une sensibilisation à l’artemisia dans les 16 villages desservis par le dispensaire.

Vingt-cinq doses de tisane curative sont distribuées aux populations de façon très précise et les témoignages des malades sont récoltés après leur guérison de manière à évaluer l’efficacité du produit.

Nous plantons aussi des plantes témoin au siège social de Tombouctou héritage.

25 mai 2019

500 pieds d’artemisia au complet sur 600m2

Le dispensaire doit recevoir un certain nombre d’aménagements pour que le lot complet de 500 pieds d’Artemisia que nous souhaitons produire soit installé.

Avec l’appui de la maison Artemisia France, des soutiens privés ainsi que grâce aux deux représentations du spectacle la traversée, monté en l’honneur du projet par Karine Dufaut, nous récoltons les fonds nécessaires pour réhabiliter deux puits d’arrosage et pour créer une fontaine d’eau potable. Ces financements nous permettent aussi de clôturer les champs correctement et d’installer des ombrières.

12 juin 2019

Terrain supplémentaire de 900m2 mis à disposition par le dispensaire

Devant le succès de l’opération, le dispensaire de Banco-Siene nous annonce mettre à notre disposition 900mètres carré de terrain supplémentaire pour construire une unité de transformation de la plante à la tisane curative.

Pendant ce temps, sur place, Ibrahim Kone a créé un comité d’entretien de la plante artemisia. Ce comité rassemble l’équipe de Tombouctou héritage, le personnel du dispensaire, et les villageois.
Il a mis en œuvre des formations pour expliquer les vertus de l’artemisia et que l’équipe de Tombouctou héritage puisse délivrer ce savoir aux populations des 16 villages concernés.

L’IER a dépêché sur place certains membres de leur équipe pour encadrer La prise en charge technique de la plante, du composte à la lutte contre les insectes en utilisant d’autres plantes.

27 juin 2019

Création d’une pépinière artemisia et plantes médicinales

Le 27 juin 2019 une pépinière est créée à l’endroit du dispensaire, elle contiendra des graines Artemisia mais aussi d’autres plantes de médecine traditionnelle car le Docteur Gamby nous aide à élargir notre maison artemisia à la culture d’autres plantes médicinales de manière à en faire un véritable centre de médecine traditionnelle.

Aujourd’hui nous 50 premiers pieds sont sur le point de donner des graines pour continuer la culture d’artemisia.
Des formations massives sont prévues par l’IER pour accompagner les bonnes pratiques de culture artemisia.
Nous cherchons les financements pour construire l’unité de transformation de la plante en tisane curative.

À bientôt pour la suite et nous vous espérons nombreux et à nous aider sur ce projet !

Merci

J’adresse un grand merci à ceux qui soutiennent le projet. Merci à ceux qui sont là depuis le début et aux autres qui nous rejoignent.

MERCI

Merci aux dons financiers qui nous permettent de mettre en place les projets : réhabiliter les puits, clôturer l’espace, dont nous avons besoin pour cultiver nos 600 m² d’Artemisia, entretenir notre jardin médicinal de Banco, effectuer nos déplacements entre les différents points. Je donne leur nom ici : Kheira Benyoucef, Fatiha Bellakhdar, Karine Dufaut, Guillaume Moiton, Karyne Bour, Thibault Musa, Fatah Boudia, Hanane Bennani, Patrick Pibre, Sophie Harvey, Samuel Wornom, Solène Bresciani, Geoffrey Janier Dubry, Dorothée Arnaise, Juliette Jouniaux, Benjamin Béni, Diane de Jouvencel, Anne de Laval, Zina El Majdouba, Aylen O’Hagan, Christiane Reymond, Elsa Lenormand, Mireille Petit-Laurent, Juliette Tixier, Laurent Leflond, Georgy Batrikian, Maison Artemisia France.
Sans leur aide concrète tout ce qui est en train d’arriver ne serait pas possible.

MERCI

Merci à l’IER, l’institut d’études rurales dirigée par le docteur Gamby à Bamako et à son équipe qui ont fait germer les pieds d’artemisia dont nous avions besoin. Merci pour leur accompagnement permanent, leurs conseils et leurs disponibilités. Merci pour cette collaboration riche et prometteuse.

MERCI

Merci au dispensaire de Banco-Sienne qui a rendu accessible ses terrains et qui a cru en notre projet. Merci aux populations des 16 villages concernés de nous avoir fait confiance, d’avoir testé les tisanes d’Artemisia et de nous suivre avec enthousiasme après les retours positifs des malades qui ont guéri.

MERCI

Merci à notre équipe malienne débordante d’ingéniosité, de motivation, d’idées, toujours en mouvements, toujours en apprentissage, toujours efficace : Ibrahim Kone, Souleymane Kone, Amadou Keita, Gaoussou Kone.

MERCI

Merci au Docteur Lucile Cornet Vernet pour sa foi, sa simplicité et son courage. Elle est un bel exemple qu’on peut concrètement agir pour une action au service de tous.

MERCI

Merci à tous ceux qui se sont investis à leur manière et avec leurs compétences : Thibault Musa pour le site internet, Guillaume Moiton pour les vidéos, Jacques Chambon pour l’écriture du spectacle, Brigitte Chambon-Jouffre pour le jeu, Amadou Keita pour les voix off, Véronique Billioud pour les visuels, Samba pour la musique, Mikael Gorce pour la création lumière.

MERCI

Un grand remerciement à Karine Dufaut qui a mis en scène le spectacle ” La Traversée “, qui a porté le projet sur tous les fronts, qui coordonne la logistique et accompagne de toute sa foi et sa présence Tombouctou Héritage ! Bravo !

MERCI

Merci à ceux qui nous donnent de l’espace : Béatrice Chevalier qui a ouvert sa maison pour accueillir nos réunions, Célina, Manon Michel, Carole Caruso, Olivier, Marc Sagnier, Maud Lussan, Hugues Ducat, Nathalie Lepingle, Gaël Tavernier, Chérif, Benjamin Lopez, Coco, Valérie, Véronique et Thierry Esmilaire qui diffusent le projet dans leurs réseaux respectifs et nous font bénéficier de leurs conseils et de leur aide sur tous les plans.

MERCI

Merci à Constant Hamès, Docteur en anthropologie, spécialiste du monde musulman qui a bien voulu m’accueillir et me transmettre son travail très inspirant pour notre projet.

MERCI

Merci à Jérémie Hercberg qui nous propose son merveilleux restaurant, la Monstrueuse, à Saint Paul (8 rue Juiverie) pour nos rencontres. Au-delà de nous offrir la possibilité de manger une délicieuse cuisine cet espace alambiqué et conviviale, est un point cardinal dans la ville de Lyon !

MERCI

Merci à ceux qui nous ont mis en valeur ou qui nous ont invité à faire découvrir Tombouctou héritage dans leurs projets et structures : Anne Prost, dans ses soirées ABC, François Tantôt qui accueille le spectacle “La Traversée” dans sa compagnie les Babilleurs, la mairie du 4ème qui nous a offert une résidence, la mairie du 7ème à travers la rencontre des 7elles, la salle Jeannette Radis du théâtre de Craponne, les journées culturelles maliennes de Lyon, Jacques Blancher qui nous accueille dans son livre d’exposition de la Grande Motte, les dialogues en humanité du parc de la tête d’or, le rotaract, le lycée Cuzin de Cuire, la Maison Artemisia, Abdoul Diallo, journaliste malien…

MERCI

Merci à tous ceux qui ont diffusé et relayé le projet sur Facebook et qui continuent à le faire!

MERCI

Merci à Buridane d’envisager avec nous une collaboration de lumière…

MERCI

Merci au Burkina Faso, au Sénégal et au Mali, ces trois pays qui ont façonné mon cœur avec les valeurs qui les habitent. J’ai découvert en vivant là-bas que si les populations ont toujours le sourire ce n’est pas un don mais le résultat d’un travail de rigueur, de domestication du cœur, de prière et de dépassement de soi-même que nous avons malheureusement bien souvent perdu ici.

Tombouctou Héritage est un remerciement à tous ceux qui voient le monde avec leur cœur et prennent soin de la vie ; en ce sens là, Tombouctou Héritage, avant d’être un projet, est un hommage à une façon de vivre dans la reconnaissance et la paix.

Nous vous attendons nombreux pour la suite de notre projet et nous continuons plus que jamais!

MERCI

Maguelone