La Ferme Agroécologique

Le fond du projet signe un retour à la terre car comme dirait un proverbe largement répandu en Afrique de l’Ouest dans différentes langues : « la terre ne ment pas ».

En France aussi nous voyons se répandre cette prise de conscience des activités agricoles et d’élevage comme essentielles à la santé et à l’équilibre de tout être humain. C’est la première médecine comme le dit régulièrement Pierre Rabhi dans l’ensemble de ses prises de parole.

Investir le Mali par un projet en harmonie avec nos valeurs et les valeurs locales nous a amené naturellement à un projet de ferme agroécologique.

Nos partenaires

Oumar Diabaté

Et puisqu’il n’y a pas de hasard, notre voyage de janvier 2019 nous a permis de rencontrer un vétérinaire et agronome malien diplômé de Russie et formé à la permaculture par Pierre Rabhi.

Oumar Diabaté a monté une belle ferme agroécologique il y a 14 ans sur un terrain qui ne semblait pas pouvoir donner la moindre récolte tant l’eau faisait défaut. Mais le savoir-faire et la patience ont permis la création d’une exploitation de deux hectares et demi.

Grâce à de nombreux voyages Oumar a pu, en outre, ramener des boutures et des semences et faire pousser sur la terre malienne des plantes originaires d’autres pays. Son savoir en médecine traditionnelle lui a permis d’alterner les plantes comestibles et les plantes médicinales.

Aujourd’hui sa ferme est devenue le centre sahélien de formation et de recherche en agroécologie et en agrobiologie (CSFRA) Il produit même son engrais naturel.

Notre voyage de janvier avait pour but de tisser des partenariats dans la veine que nous choisissions et il était une personne incontournable de notre parcours. Oumar Diabaté est prêt à nous accompagner dans notre projet.

L’IER : L’institut d’études rurales

Nous avons aussi eu la chance de rencontrer l’équipe de l’institut d’études rurales communément appelé l’IER.

Le Docteur Gamby et son équipe entretiennent des pépinières de toutes les plantes possibles utiles à la santé et pouvant pousser sur le sol malien. Par exemple une variété de patates douces permettrait aux personnes atteintes de diabète d’avoir un apport en sucre n’entraînant pas de maladie. Des expérimentations sont faites Pour voir quel type de farine peut être tirée des différentes cultures.

L’équipe, très disponible à notre endroit, nous aidera en temps et en heure à choisir les semences que nous souhaitons cultiver sur notre terrain.

La Ferme Agroécologique Tombouctou Héritage

Aujourd’hui, nous avons toutes les ressources pour pouvoir lancer notre projet de ferme dans les meilleures conditions possibles.

Nous avons localisé un terrain de trois hectares, idéalement situé, proche du siège social de Tombouctou héritage avec une nappe phréatique de qualité et susceptible d’abriter notre projet.

Ce terrain, au carrefour de plusieurs villages abrite une jeunesse malienne volontaire. Dans l’équipe que nous sommes en train de constituer nous avons déjà trouvé un jeune homme, Amadou, spécialiste des plantes médicinales de la zone et que tout le monde vient régulièrement consulter pour se soigner au milieu des travaux divers qu’il réalise.

L’achat du terrain, que nous souhaitons accomplir dans un mode participatif et collectif représente une somme de 27700, euros. Les premiers travaux à effectuer pour la mise en place de la ferme, seront la clôture, et le forage à travers des systèmes d’irrigation adaptés. Dans l’attente de réaliser cet achat, l’équipe des trois personnes qui travaille déjà sur place à la mise en place des projets, se forme avec nos partenaires aux techniques nécessaires pour la suite.

Nous souhaitons, une fois le terrain acheté, mélanger les équipes locales et internationales pour raviver cette terre dans les valeurs qui nous sont chères et qui mobilisent à nouveau la jeunesse mondiale.